SOLIDARITÉ INTERNATIONALISTE AVEC LES MIGRANTS DE L’AMÉRIQUE CENTRALE

[Version française d’un tract du PCIT (ICWP en anglais) distribué dans Ciudad México, Mexique]

Ce dimanche, les premières vagues d’immigrants d’Amérique centrale sont arrivées à Mexico. Les migrants ont commencé leur voyage il y a exactement un mois dans une caravane historique en marche pour les États-Unis. « Le voyage a été extrêmement difficile, en particulier pour les enfants. Nous avons marché plusieurs jours, sous le soleil et sous la pluie. Parfois, nous avions faim » a déclaré l’un d’entre eux. (BBC 5/10/18)

Ce moment exige notre solidarité.   Pour cette raison, nous demandons à tous de ramasser des dons et de les envoyer au stade Jesús Martínez « Palillo ». Les objets les plus indispensables sont : des chaussures, des chaussettes neuves, des vêtements chauds, des sous-vêtements neufs, du papier hygiénique, du lait pour enfants, des médicaments. Envoyez-les à la zone d’histoire.

Les dons seront faits au nom des étudiants de cette institution.

Les dons sont importants et urgents, de même que l’organisation et la lutte constante contre le capitalisme, le système qui crée les conditions générant les crises humanitaires et environnementales sur toute la planète.

Lutter contre le capitalisme, c’est construire un nouveau monde !

Lutter contre le capitalisme, c’est comprendre que l’Amérique centrale a été soumise à des politiques impérialistes qui répondent aux intérêts de la classe dirigeante. Coups d’Etat, dictatures militaires, massacres, interventions, United Fruit Company, fraudes, escadrons de la mort. Ces politiques et leurs applications sont les causes principales de la pauvreté et de la violence meurtrière considérable que ces migrants fuient.

Lutter contre le capitalisme, c’est lutter contre les manifestations xénophobes et racistes, où que l’on soit.

Combattre le capitalisme, c’est lutter pour un monde sans frontières, pour une production basée sur les besoins et non sur le marché et sur le profit, pour un mode de production qui ne détruit pas la terre pour satisfaire la soif de profit de quelques-uns. C’est le communisme.

La crise environnementale et humaine appelle une réponse immédiate. Seuls les opprimés pourront sauver les opprimés. Mais il ne suffit pas d’avoir des actions isolées ou d’avoir de bons sentiments, nous avons besoin d’une organisation internationale de haut niveau pour mettre fin au mode de production capitaliste et à toutes ses conséquences.

En tant que Parti Communiste International des Travailleurs, nous appelons à la solidarité avec nos frères d’Amérique centrale en faisant des dons mais aussi en organisant et en participant à nos groupes d’étude Red Flag. (Le drapeau rouge).   Il n’y a pas de temps à perdre !

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.